La Compagnie Calle Flamenca, c’est la réunion des suds, depuis Jerez de la Frontera jusqu’à Arles. C’est une histoire de passion qui a commencé dans les rues ardentes d’Andalousie et s’est poursuivie en Provence. C’est un projet, une amitié, des envies et surtout, beaucoup de bonheur partagé depuis 10 ans.

Guillaume Franceschi  “Guillermo”

Musicien, Compositeur, guitariste

bw-FIESTA-DES-QUARTIERS-10-JUIN-2011-133

Amérique du sud; Espagne; Pays de l’est et France sont les influences du répertoire de Guillermo, qui mêle les styles et les techniques avec virtuosité et pertinence. Ses réalisations ont un sens commun : les rythmes du  monde!

Guillermo est un artiste authentique, dans la vie comme sur scène, privilégiant le partage et l’éclectisme. Professeur de guitare et ingénieur du son dans son propre studio, il enseigne la musique avec pour objectif : Former, fusionner et créer des liens entre les musiques traditionnelles et actuelles. Directeur musical pour le spectacle « Naranja de sangre »(2009), Acteur et compositeur pour « Les Noces du ferblantier »(2010), Compositeur pour le conte flamenco « IZUL, fleur des royaumes d’exil » (2011) et actuellement auteur, compositeur, interprète et chef d’orchestre des groupes Calle Flamenca, Camino et Guillermo y Mateo.Il joue aussi son propre répertoire en solo pour diverses manifestations.

Ses créations reflètent une musique nourrie de racines et influences diverses avec toujours les mêmes intérêts et passions : la Guitare, la Musique et le Cœur.

Mateo Campos

Chanteur, percussionniste

Mateo2

Mateo Campos est avant tout un passionné de l’art flamenco. Chanteur autodidacte, c’est de ses racines andalouses et de son amour pour le flamenco qu’il tire son inspiration et son interprétation personnelles

« Cajonero » et percussionniste, c’est d’abord avec le maestro nîmois Thierry Aubry puis à Jerez de la Frontera, ville emblématique de  l’Arte Flamenco, qu’il s’est formé avec le percussionniste Pedro Navarro et les danseuses Anna Maria Lopez et Manuela Carpio.

Cofondateur du groupe CALLE FLAMENCA, il compose et arrange sa propre musique. En 2011, il compose et chante dans la création du conte flamenco « IZUL, fleur des royaumes d’exil ». Il chante et accompagne également la danse flamenca dans le groupe « La Madrugada Flamenca », la compagnie « Flamenco Puro » de la danseuse Tatiana Ganoza et la Formation franco-suisse «  La Cueva Flamenca » dans laquelle il communique au public français un flamenco respectueux de la tradition, mais résolument tourné vers l’avenir.

Mateo est également soucieux de transmettre sa passion et son art, et c’est auprès de l’association arlésienne LABEL ANDALOU, le Centre Culturel Andalou de Nîmes et lors de stages qu’il enseigne avec pédagogie et sérieux.

Karine Gonzalez

Danseuse

karine-bio

Danseuse aux multiples visages, Karine confronte le flamenco avec la danse orientale et soufi. Elle puise son inspiration de ses multiples voyages et c’est sur scène qu’elle invite le public à la rejoindre.

Son talent et son immense générosité ainsi que sa riche expérience sur scène et au cinéma, notamment au côté de Tony Gatlif dans « Vengo », « Vertiges », « Los indignados », font d’elle une artiste accomplie et reconnu. Son tempérament et sa grâce se confondent avec sa « manière d’être et d’exister ». Elle connaît une activité artistique foisonnante. Entre ses propres créations et les divers projets pour lesquels chorégraphes et musiciens font appel à son talent, elle ne manque pas d’occasions d’explorer et perfectionner les mille et une facettes d’un art qu’elle vit avec passion.

Elle se produit en spectacle avec Calle Flamenca depuis 2009 . Karine a également crée « Al compas del Corazon », et a dansé pour divers auteurs-compositeurs : « Vertiges du flamenco à la transe », de Tony Gatlif (tournée et DVD 2007), « Django drom », de Tony Gatlif avec Didier Lockwood et Biréli Lagrène (2011), « La escucha interior », de Julien Lallier(2011), « Soledades » de Jesus Hidalgo (2009) et est apparue dans deux films de Tony Gatlif : « Vengo » (2000) et « Los indignados » (2012).

Idriss Agnel

Zarb, Oudou, Gatham, Cajon, Tablas, Batterie, Guitare, Cistre, Harmonium indien, Chant. Compositeur et arrangeur. 

Idriss-Agnel

Fils d’Amina Alaoui et d’Henri Agnel, il commence la musique à 4 ans par le violon avec Michaël Nick. À 5 ans, il exprime le désir d’étudier sous la direction de son père : le zarb, la guitare classique, le cistre et la composition musicale. Il décide d’apprendre seul le oudou, le cajon flamenco et la guitare électrique. À l’âge de 7 ans, il entre à la maîtrise de Notre Dame de Paris pendant 2 ans, sous la direction de Nicole Corti. Il étudie les chants : grégoriens, baroques et contemporains. Il étudie les Tablas indiens avec Nabankur Batacharia. Dès l’âge de 10 ans, il se produit professionnellement en concert, en tant que percussionniste et chanteur.

Discographie

Il enregistre, comme percussionniste, plusieurs CD :
– « Istanpitta » Alpha. Avec Henri Agnel, Djamchid Chemirani, Henri Tournier et Michael Nick.

– « Corsica Cétéra» Casa édition. 15 musiciens.
– « Chants arabo-andalous, Amina Alaoui ». King record Japon. Henri Agnel et Soufiane Negra.
– « DAVIA » Casa édition. Opéra pour marionnettes. Amina Alaoui, Henri Agnel, Jérôme Casalonga…
– « ARCO IRIS » ECM, Avec Amina Alaoui, Soufiane Negra, Eduardo Miranda, Miguel Ochando et Saifallah Ben Abderrazak.

– Comme chanteur à l’âge de 4 ans « Baby blues » avec les p’tits loups du jazz : enfance et musique.